Année : 1914

dimanche, 18 janvier 1914

« Ce que savent nos jeunes soldats »

« On sait que les conscrits subissent, maintenant, en arrivant au corps, un examen primaire destiné à constater leur degré d’instruction....

Lire la suite...
mardi, 20 janvier 1914

Les évêques et le « Tango »

« Le tango est proscrit encore dans huit diocèses. Notre correspondant de Toulon nous télégraphie que l’évêque de Fréjus vient d’interdire...

Lire la suite...
samedi, 24 janvier 1914

Vague de froid sur Nantes

« La température absolument anormale que nous subissons depuis un certain nombre de jours continue. Bien plus elle va s’aggravant. En...

Lire la suite...
dimanche, 25 janvier 1914

Ouverture du congrès socialiste à Amiens

Le 11e congrès du Parti socialiste s’est ouvert le 25 janvier dans « un préau d’école décoré de bannières rouges avec...

Lire la suite...
vendredi, 30 janvier 1914

Paul Déroulède est mort

  Le « poète-patriote » s’est éteint à Nice le 30 janvier à l’âge de 67 ans. Les journaux après avoir rappelé...

Lire la suite...
lundi, 9 février 1914

Les grandes manoeuvres de 1914

Quatre séries de grandes manœuvres sont prévues pour cet automne : deux corps d’armée, soit 50 000 hommes se déploieront en Picardie...

Lire la suite...
samedi, 14 février 1914

« Une première à Nantes : Les maîtres-chanteurs de Nuremberg. Poème et musique de Richard Wagner, version française de M. Alfred Ernst »

« Le 14 février 1914 marquera une date mémorable et glorieuse dans les fastes de notre théâtre. Sa renommée se trouvera...

Lire la suite...
lundi, 23 février 1914

Inquiétude autour de l’état sanitaire de l’armée

Les épidémies (scarlatine, rubéole, typhoïde, méningite…) qui touchent le pays après un hiver particulièrement rigoureux, n’épargnent pas les soldats. Régulièrement...

Lire la suite...
mercredi, 25 février 1914

A l’affiche : Théâtre Graslin ; Apollo théâtre ; Cinéma Pathé, 7 rue de l’Industrie

Théâtre Graslin « Mercredi, moitié prix à toutes les places : La fille de Mme Angot ; émeutes, charges de cavalerie, tableau vivant....

Lire la suite...
dimanche, 8 mars 1914

Jaurès à Nantes ; l’Apollo fait salle comble

A un mois des élections législatives, la Fédération socialiste de Nantes fait appel à Jean Jaurès pour exposer le programme...

Lire la suite...
lundi, 16 mars 1914

L’épouse du ministre des Finances tue le directeur du Figaro

Depuis des mois, Le Figaro menait campagne contre Mr Caillaux, ministre des Finances, mettant en cause son intégrité. Alors que...

Lire la suite...
vendredi, 24 avril 1914

Les élections législatives et la Loi de 3 ans

L’ « Argus de la presse » dans son numéro du 24 avril analyse le positionnement des candidats aux élections législatives des 26...

Lire la suite...
jeudi, 7 mai 1914

A l’affiche : Cinéma Omnia ; American Comograph

Cinéma Omnia « Le programme de l’Omnia comporte cette semaine, du 6 au 12 mai, une série de scènes tout à...

Lire la suite...
dimanche, 10 mai 1914

Les résultats des élections législatives

Les élections législatives du 26 avril et 10 mai 1914 ne modifient pas la physionomie électorale de la Loire-Inférieure. Les...

Lire la suite...
mardi, 19 mai 1914

Le port de la moustache dans l’armée

Le colonel commandant le régiment de cavalerie légère de l’Est a pris le 19 mai la décision suivante : « Le colonel...

Lire la suite...
mercredi, 24 juin 1914

Le 65e d’Infanterie fête les victoires de Magenta et Solférino

« On a fêté dignement samedi, au 65e régiment d’infanterie, la commémoration des victoires de Magenta et de Solferino auxquelles ce...

Lire la suite...
dimanche, 28 juin 1914

L’archiduc héritier d’Autriche assassiné à Sarajevo

L’assassinat de l’archiduc héritier d’Autriche et de son épouse, à Sarajevo en Bosnie, par un nationaliste serbe occupe toute la...

Lire la suite...
samedi, 4 juillet 1914

Le Tour de France passe à Nantes

Les coureurs du Tour de France ont traversé Nantes à l’occasion de la 4e étape, la plus longue (470 km),...

Lire la suite...
jeudi, 9 juillet 1914

Les députés votent pour un nouvel uniforme bleu-horizon

La Chambre des députés, instruite par l’exemple des guerres du Transvaal, de Mandchourie et des Balkans a décidé que les...

Lire la suite...
jeudi, 9 juillet 1914

Après le Sénat, la Chambre adopte la « semaine anglaise »

Les ouvriers des ateliers des manufactures de l’Etat ne travailleront plus le samedi après midi ce qui ramènera leur temps...

Lire la suite...
dimanche, 12 juillet 1914

Des suicides dans l’armée allemande

Des officiers allemands ont intenté un procès à la socialiste Rosa Luxembourg pour avoir parlé de « drames quotidiens des casernes »...

Lire la suite...
lundi, 13 juillet 1914

La Distribution des prix au lycée

La Distribution des prix a eu lieu lundi matin dans la cour d’honneur du Grand Lycée en présence des personnalités...

Lire la suite...
mardi, 14 juillet 1914

La Fête Nationale à Nantes

Les festivités de la Fête Nationale ont commencé, la veille au soir, par la traditionnelle retraite aux flambeaux animée par...

Lire la suite...
mercredi, 15 juillet 1914

L’impôt sur le revenu est adopté !

Présenté par Joseph Caillaux en 1907, adopté par la Chambre des députés en 1909 mais bloqué au Sénat depuis lors,...

Lire la suite...
samedi, 18 juillet 1914

Voyages présidentiels

« Le Président de la République et  M. Viviani voguent vers la Russie » titre Le Populaire le 18 juillet. Monsieur Poincaré,...

Lire la suite...
dimanche, 19 juillet 1914

Vacances au Pouliguen

Pendant toute cette semaine du 18 au 24 juillet 1914, les journaux consacrent leur première page au voyage du Président...

Lire la suite...
jeudi, 23 juillet 1914

L’Autriche adresse un ultimatum provocateur à la Serbie

Le conflit austro-serbe provoqué par l’attentat de Sarajevo revient à la une des journaux nantais, le 25 juillet, sur une...

Lire la suite...
vendredi, 24 juillet 1914

Que va faire la Serbie ? L’Europe retient son souffle mais la France est au prétoire !

Journaux du 26 juillet. Dans l’attente de la réponse serbe à l’ultimatum autrichien, les journaux nantais, s’ils soulignent « la gravité...

Lire la suite...
samedi, 25 juillet 1914

La Serbie soutenue par la Russie refuse l’ultimatum autrichien et mobilise ses troupes

Journaux du 27 juillet. Après avoir longtemps hésité, le gouvernement serbe, se sentant soutenu par la Russie, décide de refuser...

Lire la suite...
dimanche, 26 juillet 1914

La Russie mobilise ! Est-ce la guerre ?

Journaux du 28 juillet. La Russie, soutien de la Serbie, a décidé de mobiliser ses troupes dans la région de...

Lire la suite...
lundi, 27 juillet 1914

Valse au bord du gouffre !

« La diplomatie réussira-t-elle à l’emporter sur le canon ? » titre Le Populaire du 29 juillet. On peut le penser. L’Autriche n’a...

Lire la suite...
mardi, 28 juillet 1914

L’Autriche déclare la guerre à la Serbie !

Dès leur édition du 29 juillet, Le Phare et Le Télégramme barrent toute leur une de ce titre : « L’Autriche déclare la guerre...

Lire la suite...
mercredi, 29 juillet 1914

« L’Europe s’arme et se prépare à la guerre » (Le Populaire)

Alors que les hostilités ont commencé entre Autrichiens et Serbes, les membres de la Triple Entente (France, Grande-Bretagne, Russie, Italie)...

Lire la suite...
jeudi, 30 juillet 1914

La diplomatie impuissante face aux états-majors

« Un angoissant dialogue entre Berlin et Petersbourg », titre Le Populaire le 1e août. Après le kaiser Guillaume II, c’est son...

Lire la suite...
vendredi, 31 juillet 1914

Ils ont tué Jaurès !

Tandis que l’Allemagne se déclare en état de siège, accélérant la marche vers une guerre européenne, Le Phare du 1er...

Lire la suite...
vendredi, 31 juillet 1914

Manifestation pacifiste à Nantes

L’Union des Syndicats de Nantes a fait apposer dans la nuit des affiches et distribué, dans la journée, des tracts...

Lire la suite...
samedi, 1 août 1914

Mobilisation générale !

L’Allemagne déclare la guerre à la Russie, alliée de la France qui décrète la mobilisation générale. L’Angleterre, alliée de la...

Lire la suite...
dimanche, 2 août 1914

La Mobilisation à Nantes

Tous les journaux consacrent des articles à l’aspect de la ville en ce premier jour de la Mobilisation.    ...

Lire la suite...
lundi, 3 août 1914

La guerre !

Après que ses troupes aient pénétré en Belgique, violant la neutralité de ce pays, l’Allemagne déclare la guerre à la...

Lire la suite...
mardi, 4 août 1914

Entre manipulations et restrictions

Alors que l’Angleterre déclare, à son tour, la guerre à l’Allemagne, les journaux, réduits désormais à une feuille, consacrent leur...

Lire la suite...
mercredi, 5 août 1914

Nantes ville refuge !

« Nantes vient d’être désigné pour servir de lieu de refuge à une grande quantité d’étrangers qui ont dû quitter, en...

Lire la suite...
vendredi, 7 août 1914

Soutenir les familles des mobilisés

« Le Préfet de la Loire-Inférieure a l’honneur d’informer les familles des militaires présents sous les drapeaux pendant la durée de...

Lire la suite...
samedi, 8 août 1914

« Les Français en Alsace »

  Pour éviter une guerre sur deux fronts en même temps, et prévoyant la lenteur de la mobilisation russe, l’état-major...

Lire la suite...
dimanche, 9 août 1914

« Nous ne savons rien de précis »

« Les troupes allemandes d’avant-garde sont exténuées » peut-on lire dans Le Populaire du 9 août, et sous ce titre le journaliste...

Lire la suite...
lundi, 10 août 1914

« Qui va garder les enfants ? »

« Les hommes partent, beaucoup emportent avec eux les petites économies du ménage. Les femmes vont avoir, seules, la lourde charge...

Lire la suite...
mardi, 11 août 1914

Veste bleue et pantalon rouge

En 1914, Albert Poumailloux, bientôt 21 ans, vient d’être reçu à L’Ecole Polytechnique après des études au Lycée de Nantes....

Lire la suite...
mercredi, 12 août 1914

L’attente impatiente

Dans les premiers jours d’août les combats sont indécis. Les Allemands attaquent en Belgique mais ne lancent pas d’offensives nettes...

Lire la suite...
jeudi, 13 août 1914

Le Lycée de Nantes devient hôpital

Sous le titre : « Les secours aux blessés », Le Phare annonce le 13 août qu’une commission de centralisation des secours aux...

Lire la suite...
vendredi, 14 août 1914

Premier train de blessés en gare de Nantes

Sous le titre : « Les fils de France », Le Populaire du 15 août raconte l’arrivée à Nantes, la veille, des premiers...

Lire la suite...
samedi, 15 août 1914

Des prisonniers allemands à Nantes

Le 12 août,  le général commandant la 11e région militaire adresse un ordre du jour à la population nantaise à propos...

Lire la suite...
dimanche, 16 août 1914

Impatience et cécité

Depuis plusieurs jours, les journaux n’ont que quelques échauffourées réussies sur le front des Vosges pour crier victoire. Ils s’impatientent :...

Lire la suite...
jeudi, 20 août 1914

Le premier « mort pour la France » du lycée de Nantes

Dans l’état de nos recherches, Albert Voisin, issu de la 76e promotion de l’Ecole de Saint-Cyr (Promotion du Soudan /...

Lire la suite...
samedi, 22 août 1914

En casoar et gants blancs !

La légende est belle, si l’on veut, que celle de ces sous-lieutenants de l’Ecole de Saint-Cyr décidés à monter à...

Lire la suite...
samedi, 22 août 1914

« Mauvaise journée »

La progression rapide des Allemands en Belgique (le 19 août les Belges se replient sur Anvers, le 20 août Bruxelles...

Lire la suite...
lundi, 24 août 1914

« Recueillons-nous ! »

Le 22 août, victime du décalage entre l’événement et son annonce par les communiqués officiels, Le Phare avait titré : « Plus...

Lire la suite...
lundi, 24 août 1914

L’inavouable retraite de l’armée française

Dans son Journal, le général Guillaumat, chef de cabinet du ministre de la Guerre écrit : « Les craintes que les journées...

Lire la suite...
mardi, 25 août 1914

L’espionnite

« Mères de famille, attention ! » Sous ce titre alarmant, Le Populaire du 25 août raconte : « Dans les heures graves et solennelles...

Lire la suite...
mercredi, 26 août 1914

Annoncer la défaite

Il n’est plus possible de cacher au public la défaite et la retraite de l’armée française. Les nombreux réfugiés belges...

Lire la suite...
jeudi, 27 août 1914

Arrivée de réfugiés belges

Sous le titre : « Arrivée de réfugiés belges » Le Phare du 27 août signale que : « Un convoi de familles belges qui...

Lire la suite...
samedi, 29 août 1914

Maintenir le moral de l’arrière

Le 30 août, le général Guillaumat, ancien élève du Lycée de Nantes et, à cette date, chef de cabinet du...

Lire la suite...
dimanche, 30 août 1914

En cas d’événement grave

Depuis le 20 août, l’armée française a perdu près de 200 000 hommes tués, disparus ou prisonniers. Les familles, inquiètes de...

Lire la suite...
mercredi, 2 septembre 1914

Les Allemands aux portes de Paris !

Le 2 septembre l’armée allemande est à Senlis, menaçant Paris. L’armée française se replie sur la Marne. Le gouvernement quitte...

Lire la suite...
samedi, 5 septembre 1914

« Le colportage de fausses nouvelles »

Face aux silences et aux mensonges de la presse, face aux revers militaires devinés entre les lignes ou confirmés par...

Lire la suite...
dimanche, 6 septembre 1914

La bataille de la Marne

Alors que l’armée allemande s’approche de Paris, le général Joffre décide de livrer bataille sur la Marne. L’offensive générale est...

Lire la suite...
jeudi, 10 septembre 1914

« English Edition »

Le 31 août des troupes anglaises arrivent à Nantes.   Elles resteront dans la région, à Saint-Nazaire surtout où elles...

Lire la suite...
mardi, 15 septembre 1914

Dans les boues de Champagne

Vaincus sur la Marne, les Allemands se sont repliés le 13 septembre sur les hauteurs surplombant l’Aisne et ils commencent...

Lire la suite...
jeudi, 17 septembre 1914

La victoire est différée

La victoire de la Marne et le recul allemand ont fait croire à une fin rapide de la guerre. Mais...

Lire la suite...
samedi, 19 septembre 1914

Un nouveau type de guerre

Le général Guillaumat, dont les troupes sont bloquées entre Reims et Verdun, écrit à son épouse le 19 septembre pour...

Lire la suite...
lundi, 21 septembre 1914

« Depuis trois jours, Reims brûle » (Alphonse de Châteaubriant)

Alphonse de Châteaubriant, ancien élève du Grand Lycée de Nantes et écrivain couronné du Prix Goncourt en 1911, a été...

Lire la suite...
mardi, 22 septembre 1914

Bientôt la rentrée des classes au Grand Lycée

Début août, tous les établissements scolaires de Nantes ont été réquisitionnés pour servir de casernement ou d’hôpital.   Le Grand...

Lire la suite...
jeudi, 24 septembre 1914

Des blessés anglais arrivent au Grand Lycée

« Un train de blessés anglais est arrivé mercredi soir, à 9 heures et demie, à la gare de Nantes-Orléans. Contrairement...

Lire la suite...
lundi, 28 septembre 1914

« Sera-ce long ? »

On avait cru en la victoire après la Marne !   La bataille de l’Aisne (23 – 28 septembre) marque...

Lire la suite...
mercredi, 30 septembre 1914

Chronique de la germanophobie ordinaire

Pour entretenir la flamme patriotique, les journalistes louent à longueur de colonnes l’héroïsme des soldats français mais soufflent aussi sur...

Lire la suite...
jeudi, 1 octobre 1914

Buvons français !

Par haine du « Boche », la population boycotte les produits des sociétés allemandes ou supposées telles. Régulièrement, des commerçants font insérer...

Lire la suite...
vendredi, 2 octobre 1914

Votre aiguille au service des soldats

La guerre impose une obligation morale de recueillement aux civils. Est-il possible de s’amuser, de chanter, de danser et même...

Lire la suite...
lundi, 5 octobre 1914

La course à la mer

Le général Guillaumat, bloqué depuis la mi-septembre avec sa division en Champagne, écrit à son épouse le 5 octobre : « Voilà...

Lire la suite...
dimanche, 11 octobre 1914

Revers à Anvers !

Le 11 octobre, le général Guillaumat écrit à son épouse à propos de la prise d’Anvers par les Allemands : « Cette...

Lire la suite...
lundi, 12 octobre 1914

Rentrée des classes au Lycée de Nantes

Pour permettre la rentrée des classes au Grand Lycée, devenu « Hôpital militaire 21 », les services sanitaires de l’armée évacuent, le...

Lire la suite...
mardi, 13 octobre 1914

Anciens élèves du Lycée blessés

Sous le titre : « Les anciens élèves du Lycée de Nantes », Le Phare publie ce communiqué : « La liste des anciens élèves...

Lire la suite...
jeudi, 15 octobre 1914

« Quelle saignée ! »

Le 15 octobre, Alphonse de Châteaubriant, écrivain, Nantais et ancien élève du Grand Lycée écrit à son épouse : « Employés au...

Lire la suite...
dimanche, 18 octobre 1914

Le temps des tranchées et des barbelés

Le général Guillaumat (ancien élève du Lycée de Nantes) commandant de la 31e D.I. bloquée par l’ennemi à Laval-sur-Tourbe, écrit...

Lire la suite...
mercredi, 21 octobre 1914

Garder confiance par tous les moyens

Pour entretenir le moral de l’arrière, outre le « mensonge patriotique » sur la situation militaire, la propagande use et abuse de...

Lire la suite...
jeudi, 22 octobre 1914

« L’oeuvre du tricot »

Pour maintenir le lien avec les combattants, une sorte de « communion sacrée » entre le front et l’arrière est instituée à...

Lire la suite...
dimanche, 25 octobre 1914

« Une choquante anomalie »

Le Populaire du 25 octobre publie un article intitulé : « Les prisonniers allemands »   « Un convoi entièrement chargé d’Allemands – environ...

Lire la suite...
lundi, 26 octobre 1914

« Boches » : chronique de la haine ordinaire

Dans Le Populaire du 26 octobre, on peut lire sous le titre « Boches » cette chronique de J. Tallendeau :   « En...

Lire la suite...
mardi, 27 octobre 1914

« A la Toussaint, les morts pour la Patrie seront solennellement honorés aux cimetières »

Le Phare du 27 octobre publie ce communiqué : « Le général commandant la 11e région décide qu’à l’occasion de la fête...

Lire la suite...
jeudi, 29 octobre 1914

Le sport au service de la guerre

L’élan patriotique qui emporte le pays ne délaisse aucun aspect de la vie quotidienne. Dans Le Phare du 29 octobre,...

Lire la suite...
dimanche, 1 novembre 1914

« Hommages aux Morts pour la Patrie »

Dans leurs éditions du 2 et du 3 novembre, les journaux nantais rendent compte des « Hommages aux Morts pour la...

Lire la suite...
mardi, 3 novembre 1914

Sous-marin à tribord !

Maurice Larrouy, ancien élève du Lycée de Nantes, est lieutenant de vaisseau sur le croiseur Waldeck-Rousseau qui, en Adriatique, combat...

Lire la suite...
samedi, 7 novembre 1914

« L’oeuvre du couvre-pieds »

Sous ce titre, Le Phare du 7 novembre, publie l’appel suivant :   « Mme Buffet, femme du conseiller général, vient de...

Lire la suite...
mardi, 10 novembre 1914

« Les Allemands s’accrochent désespérément »

La « course à la mer » touche à sa fin. Le front, long de 700 km de la mer du Nord...

Lire la suite...
mercredi, 11 novembre 1914

Seul l’ennui gagne du terrain

Maurice Larrouy, ancien élève du Lycée de Nantes, est lieutenant de vaisseau sur le croiseur Waldeck-Rousseau.   Le 11 novembre...

Lire la suite...
jeudi, 12 novembre 1914

Mon amie, vous ignorez la guerre

Manipulés par la propagande, les civils de l’arrière ont une vision héroïsée de la guerre et du combattant qui s’exprime...

Lire la suite...
vendredi, 13 novembre 1914

« On ne peut chanter victoire »

Le général Guillaumat (ancien élève du Lycée), commandant de la 33e D.I. écrit à son épouse, la mettant en garde...

Lire la suite...
samedi, 14 novembre 1914

« La durée de la guerre »

On croyait à une guerre courte mais elle sera plus longue que prévue.   Les éditorialistes doivent revoir leurs jugements...

Lire la suite...
mardi, 17 novembre 1914

« La dépouille de nos glorieux morts »

A la fois pour des raisons matérielles, mais aussi pour ménager le moral de l’arrière, les autorités militaires envisagent de...

Lire la suite...
mercredi, 18 novembre 1914

« Le vin pour les soldats »

Les « œuvres de guerre » participent de cette « communion sacrée » qui unit les combattants du front et la population de l’arrière,...

Lire la suite...
samedi, 21 novembre 1914

Les Allemands sont f…

  Pour entretenir le moral de l’arrière, la propagande alterne le thème de l’Allemand barbare ou de l’ennemi épuisé. C’est...

Lire la suite...
dimanche, 22 novembre 1914

Robes de communiantes et gazes pour les blessés

Sous le titre « Les objets de pansement », Le Populaire du 22 novembre 1914 publie ce communiqué :   « Le service des...

Lire la suite...
mercredi, 25 novembre 1914

Le quotidien de l’ambulance

  Engagé dans la bataille d’Ypres au service des ambulances, Alphonse de Châteaubriant, ancien élève du Lycée de Nantes, évoque...

Lire la suite...
jeudi, 26 novembre 1914

« La marine est la gardienne des greniers »

Maurice Larrouy, ancien élève du Lycée de Nantes, est lieutenant de vaisseau sur le croiseur Waldeck-Rousseau qui patrouille en Méditerranée....

Lire la suite...
vendredi, 27 novembre 1914

A l’Ouest, rien de nouveau !

Depuis la mi-novembre, la fin de la « course à la mer » et l’arrivée de la neige figent les deux camps...

Lire la suite...
samedi, 28 novembre 1914

A la foire, les Allemands ne nous rouleront plus

Sous le titre « Le Grand 8 sous séquestre », Le Phare du 28 novembre publie ce communiqué :   « L’installation du « Grand...

Lire la suite...
samedi, 5 décembre 1914

Chien de guerre

Le général Guillaumat, commandant de la 33e  D.I., écrit à son épouse le 5 décembre :   « J’ai été visiter l’ambulance...

Lire la suite...
lundi, 7 décembre 1914

Mines et guerre de siège

Après la guerre de mouvement, voici venu le temps de la guerre de position. C’est une sorte de guerre de...

Lire la suite...
mardi, 8 décembre 1914

Le réveillon du soldat

En ce début de mois de décembre, la commission des secours aux blessés militaires, constituée à la Préfecture, a déjà...

Lire la suite...
mercredi, 9 décembre 1914

Le « Noël du soldat »

A l’exemple de l’initiative prise par le préfet, les industriels nantais décident d’organiser eux aussi, sous la forme d’une souscription,...

Lire la suite...
samedi, 12 décembre 1914

« je voudrai que les soldats est beaucoup de douceurs »

On l’a vu dans une chronique précédente, avec l’entrée en guerre, le conditionnement moral des enfants devient une priorité des...

Lire la suite...
vendredi, 18 décembre 1914

Une simple enveloppe

On estime à près de 10 milliards, le nombre de lettres échangées pendant la guerre. Jamais feuilles de papier n’ont...

Lire la suite...
mardi, 22 décembre 1914

Quelle est belle ma tranchée !

La guerre de mouvement est terminée ; place à la guerre de position, aux tranchées. Ce dernier mot revient de plus...

Lire la suite...
mercredi, 23 décembre 1914

« La guerre tue l’amour de la vérité »

Le 22 décembre, Alphonse de Châteaubriant, ancien élève du Lycée de Nantes, ambulancier sur le front dans la région d’Ypres,...

Lire la suite...
jeudi, 24 décembre 1914

« Et c’est Noël tout à l’heure ! Noël ! »

Au soir d’une journée marquée par des attaques répétées (bombardement, fusillade, corps à corps…), Louis Vuillemin, compositeur dans le civil,...

Lire la suite...
vendredi, 25 décembre 1914

Rien n’est perdu, mais …

La guerre s’est éloignée de Paris où le gouvernement est revenu s’installer le 10 décembre, mais le front s’enlise dans...

Lire la suite...
samedi, 26 décembre 1914

Le Noël des soldats à Nantes

Noël a été l’occasion d’organiser, dans les différents hôpitaux installés à Nantes, de petites fêtes pour les soldats blessés.  ...

Lire la suite...
dimanche, 27 décembre 1914

« La guerre durera jusqu’à … »

Depuis quelques semaines, les journaux s’emploient à convaincre la population que la guerre sera plus longue que prévue, utilisant souvent...

Lire la suite...
mardi, 29 décembre 1914

« Ceux qui ne seront pas tués … »

Pendant plusieurs jours, sur le front d’Argonne, Louis Vuillemin, délaisse son Carnet.   Il s’en explique ensuite :   « Je ne...

Lire la suite...
jeudi, 31 décembre 1914

« Impressions de fin d’année »

Les journaux nantais tiennent à terminer l’année sur une note optimiste.   Le Populaire, après un long silence sur le...

Lire la suite...