Nos Poilus morts pour la France

 

 » Les tables mémoriales du parloir du lycée Clemenceau ne peuvent laisser le visiteur indifférent…

Lycée - Le Parloir

« Lycée Clemenceau à Nantes. – Parloir – Sur les murs sont inscrits les noms des anciens élèves du Lycée morts pour la France de 1914 à 1919. »

Une longue liste de 277 noms d’anciens élèves morts pendant cette guerre. Même si cette liste n’est pas tout à fait juste, souvent incomplète, elle égrène les noms de jeunes morts au combat, lors de cette guerre terrible.

La moyenne d’âge de ces soldats est sensiblement la même que celle des soldats morts en France.

Les anciens du lycée de Nantes (Clemenceau-Jules Verne) sont morts en moyenne à un peu plus de 25 ans.

52 % ont moins de 25 ans et le plus jeune vient d’avoir 18 ans.

Si l’on compare les pourcentages de morts de notre lycée avec ceux de la France, on s’aperçoit que les courbes sont similaires, mais les jeunes gens nés entre 1892 et 1895, c’est à dire morts entre 20 et 25 ans sont supérieurs aux morts totaux de la France. Cela s’explique par le nombre considérable d’officiers morts parmi nos élèves. En effet, presque  la moitié des soldats décédés  (49.6%) venant du lycée était des jeunes hommes sous-lieutenants ou aspirants, morts à la tête de leur compagnie. En effet notre lycée accueille des élèves qui préparent le concours d’entrée  aux grandes écoles comme celle de Saint-Cyr et  peu de ces hommes survivront au conflit.

Ces hommes mourront sur tous les champs de bataille de cette grande guerre, mais particulièrement en 1915. Tahure, Mesnil les Hurlus, deux villages de Champagne, lors de l’offensive d’automne de Joffre furent les tombeaux d’un certain nombre de ces anciens élèves, mais aussi Verdun, le chemin des Dames,…

Alors on comprend mieux ce qu’exprime le monument aux morts de la cour d’honneur. »

 

François Perdrial

In Potache Océan , édition de Presse Océan du jeudi 23 octobre 2008