mercredi, 4 juillet 1917

Independance Day

A l’ occasion de la fête nationale américaine, le maire de Nantes adresse à la population une proclamation.

 

Après avoir salué les soldats et marins qui : « vont à leur tour combattre à nos côtés, offrir leur sang pour la défense de nos foyers… pour la liberté du monde », il appelle les Nantais à « témoigner à leurs yeux que le cœur de la France, après trois ans de guerre, est demeuré ferme et fier dans la souffrance et dans le deuil, et que le moral de la Nation est digne de nos nouveaux alliés ».

 

Après les nombreux incidents du mois de juin dans les gares de la ville, il fallait que cela soit dit. Mais la population n’est guère enthousiaste. La rumeur se répand que les Américains viennent remplacer dans les usines les ouvriers français pour envoyer ces derniers au front.

 

Ce 4 juillet, une réception des autorités militaires américaines est organisée au Théâtre Graslin par la municipalité. En réponse, le général Sibert, commandant en chef des troupes récemment débarquées prononce un discours qui suscite une ovation enthousiaste.

 

u 4 juillet

 

Dans le port de Nantes, un bateau américain chargé de blé et pavoisé pour l’Independance Day (AMN)